TikTok : une plateforme qui sensibilise les jeunes

Tiktok, le reseau social lance une campagne de sensibilisation pour les jeunes
© skynesher / IStock.com

Depuis le 5 novembre 2020, journée mondiale de la lutte contre le harcèlement scolaire, TikTok a déployé pendant une semaine une vaste campagne de sensibilisation sur le sujet. Pour cela, l’application prisée des lycéens et des collégiens s’est associée au ministère de l’Éducation nationale.


Ce que promeut TikTok à travers cette initiative


La campagne de sensibilisation qui a été baptisée « #NonAuHarcelement » sur TikTok vise à promouvoir un comportement respectueux envers les autres, surtout en ce qui concerne les jeunes. Un clip dédié est aussi à découvrir sur YouTube. Le harcèlement est une problématique qui se poursuit malheureusement dans la vie quotidienne, à l’école ou en dehors et très souvent sur internet également.


Comment le réseau social sensibilise-t-il les jeunes ?


Au sein de l’application mobile TikTok, on y retrouve une bannière qui est visible par l’ensemble des utilisateurs français depuis l’onglet « Découvrir ». Cela démontre avant tout que le sujet de harcèlement concerne tout le monde, sans distinction d’âge. Une page du réseau social fait ressortir un message simple : celui de ne pas rester isolé face à ce fléau qui peut très souvent affecter le moral et causer des troubles psychologiques.


TikTok profite de cette campagne de sensibilisation pour faire la promotion du 3020, un numéro d’assistance et d’écoute gratuit qui vient en aide aux victimes. Finalement, il y a aussi des vidéos sur TikTok qui mettent en image des harcèlements et des messages destinés à sensibiliser les plus jeunes. Par ailleurs, les utilisateurs du réseau social sont invités à partager leurs propres expériences, que ce soit en tant que victime ou témoin.


Les harcèlements en ligne déjà pris en charge par TikTok

En matière de cyber-harcèlement, TikTok se veut précurseur. La plateforme avait d’ores et déjà instauré des règles strictes. Tout ce qui peut concerner les menaces violentes ou les déclarations désobligeantes concernant la personnalité ou le physique des gens est supprimé catégoriquement par le réseau social. L’ensemble des utilisateurs ont la possibilité de signaler tout contenu ou comportement suspect. Cependant, toutes ces précautions n’empêchent pas des dérives, d’où le besoin d’une mise en garde sous forme de campagne de sensibilisation.


Avec l’AFP/Relaxnews

label, , ,

A Propos de l'Auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *