Les applications de rencontre encouragent la vaccination

applications,rencontre,tinder,okcupid,vaccination
© Photographie Varavin88 / Shutterstock

Aux États-Unis, la question de se faire vacciner ou pas se pose toujours chez certains Américains. La Maison Blanche a tenu à faire ressortir à travers les applications de rencontre que comme Tinder pour se protéger de l’épidémie de la Covid-19, qu’il est primordial de miser sur la vaccination.


La plupart des applications participent à la campagne vaccinale

Les applications de rencontre telles que OkCupid et Tinder participent à l’effort des autorités sanitaires en proposant de nouvelles fonctionnalités aux personnes vaccinées contre le coronavirus. Cette annonce a été faite par l’exécutif américain le 21 mai 2021. Ces derniers temps, la phrase « entièrement vacciné » a été vue un peu partout sur le net.


La vaccination peut désormais figurer dans la description du profil

Depuis quelques mois, un grand nombre d’utilisateurs de ces applications de rencontre ont choisi de préciser le fait qu’ils soient vaccinés dans la description de leur profil. Cette tendance est désormais encouragée par la Maison Blanche qui espère promouvoir sa campagne de vaccination via les applications mobiles. Ainsi, Tinder offre la possibilité d’accrocher le badge « je suis vacciné » à son profil et propose également des fonctionnalités « premium » comme la possibilité d’envoyer un « super like ».


L’une des applications, Hinge, quant à elle, donnera une rose gratuite que l’utilisateur pourra offrir à celui ou celle qui l’intéresse. OkCupid propose aux personnes vaccinées de « booster » leurs pages afin d’apparaître en priorité sur l’écran de leurs « matches » potentiels. Les utilisateurs d’OkCupid auront aussi la possibilité d’appliquer un filtre pour ne rechercher un amant que parmi les personnes ayant bénéficié de la couverture vaccinale.


La situation liée aux vaccins et les applications aux États-Unis

En Amérique, plus de 60% des adultes ont déjà reçu au moins une dose de l’un des trois vaccins autorisés dans le pays. Ce chiffre représente près de 160 millions de personnes. L’objectif fixé par le président Joe Biden est d’atteindre les 70% d’ici le 4 juillet pour atteindre l’immunité collective. Les applications comme Tinder et OkCupid ainsi que les réseaux sociaux jouent un rôle important dans cette campagne d’immunisation contre le coronavirus.

Avec l’ETX Studio/AFP

label, , ,

A Propos de l'Auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *