Site icon Mobifun

« The League », l’appli mobile pour faire des rencontres ambitieuses 

L’interface de l’application de rencontre « The League » affichant des profils de quelques membres.

Les utilisateurs de l’appli « The League » ont la possibilité de consulter l’intitulé de poste et le cursus universitaire des célibataires attisant leur intérêt - Photographie Courtesy of The League©

Pour se démarquer de la concurrence, l’application de rencontre « The League » cible les célibataires ambitieux. Plus question de se focaliser sur les histoires sans lendemain ! Cette appli mobile propose du slow dating et une sélection des prétendants basés sur le travail et le profil sur LinkedIn.  

« The League », le nouveau terrain de chasse des célibataires ambitieux 

La toute nouvelle application de rencontre « The League » se présente comme une réelle bouffée d’air frais pour les célibataires en quête de relation basée sur le travail et l’amour.  

Récemment disponible en France et au Royaume-Uni, elle se distingue en offrant un service de rencontres sur mesure et aligné aux aspirations professionnelles de ses utilisateurs.  

Elle cherche notamment à simplifier la vie de ceux qui peinent à équilibrer succès professionnel et vie amoureuse en facilitant les contacts avec des partenaires partageant des objectifs similaires. En se basant sur les critères professionnels, « The League » aspire à créer des connexions significatives, où les affinités personnelles et professionnelles s’entremêlent harmonieusement.  

Ainsi, cette plateforme aspire à être le trait d’union entre ambition carrière et bonheur sentimental pour les célibataires ambitieux d’aujourd’hui. 

Une application de rencontre pour les « workaholic » 

Lancée sur le marché américain en 2015, l’application de rencontre « The League » se veut de résoudre une certaine forme de lacune observée chez les célibataires au franc succès professionnel. 

Cette initiative novatrice découle de la réalité selon laquelle les individus dévoués à leur carrière ont souvent du mal à rencontrer des partenaires partageant leur style de vie exigeant.  

Le 8 novembre 2023, elle a toutefois étendu son influence et ouvert ses horizons. Elle vise désormais à favoriser les rencontres entre célibataires occupés, confrontés à des emplois prenants. En proposant une approche ciblée basée sur des affinités professionnelles, cette appli de dating aspire à simplifier la recherche de relation équilibrée pour ceux qui accordent une grande importance à leur vie professionnelle. 

Des connexions se basant sur les profils LinkedIn 

Face à cette réalité et cette demande, « The League » est apparu comme une révolutionne de la mise en relation entre célibataires ambitieux. L’appli place le travail au cœur de son processus. En tirant parti des profils LinkedIn de ses membres, l’application mobile offre une perspective authentique de ses membres.  

Selon la fondatrice, Amanda Bradford, cette approche va au-delà des critères physiques et d’âge. Elle cherche à multiplier les rencontres avec des célibataires dévoués à leur carrière. L’intégration de LinkedIn apporte transparence, affinité professionnelle et une couche supplémentaire de sécurité à l’appli.  

Cela permet ainsi de créer des connexions significatives, où les aspirations professionnelles convergent. Les utilisateurs ont alors la possibilité de rencontrer des partenaires partageant leur engagement envers le succès professionnel. 

Le travail comme critère de sélection 

Les utilisateurs de « The League » peuvent explorer l’intitulé de poste et le parcours universitaire des célibataires qui les intéressent, à condition que ces informations soient rendues publiques. 

Toutefois, l’appli en assure la confidentialité en ne permettant à personne d’inférer sur les comptes LinkedIn de ses membres. Ainsi, les utilisateurs peuvent s’engager en toute tranquillité, sans craindre que leurs collègues ou supérieurs découvrent leur intérêt pour cette application de rencontre. À moins bien sûr qu’ils ne choisissent délibérément de partager cette information. 

Cette approche concilie transparence et confidentialité, offrant aux célibataires ambitieux la liberté de naviguer entre leur vie professionnelle et leur recherche de l’amour sans compromettre leur vie privée au travail. 

Le slow dating pour concurrencer Tinder et consort 

« The League » a réussi à se distinguer sur le marché saturé des applications de rencontres en adoptant le concept de « slow dating ». Il souhaite en l’occurrence privilégier la qualité sur la quantité.  

Contrairement à Tinder, l’application choisit délibérément de ralentir le processus en présentant seulement trois profils par jour à chaque utilisateur.  

Amanda Bradford, la fondatrice, se félicite pour cette approche. Elle affirme vouloir ainsi s’éloigner du dating occasionnel dans le but d’offrir un service de niche propice à des relations durables.  

Cette initiative répond à la critique du consumérisme relationnel induit par la recherche incessante de partenaires potentiels des autres services. Elle souligne l’importance de choisir avec réflexion et d’encourager des relations significatives plutôt que superficielles. 

Un peu de speed dating tout de même pour pimenter les choses 

Face à la lassitude observée vis-à-vis du fonctionnement des applications de rencontres lambdas, de jeunes célibataires se détournent de la virtualité pour redécouvrir le charme des rencontres fortuites.  

Certains optent alors pour des soirées de speed dating qui donnent l’occasion de rencontrer des partenaires potentiels de manière plus spontanée. 

« The League » a bien compris l’enjeu de cette tendance et a décidé de capitaliser dessus. Elle a intégré des sessions de speed dating en vidéo dans son offre premium, organisées chaque dimanche.  

Cette approche rejoint une tendance plus large, avec des concurrents tels que Tinder et Bumble qui ont également introduit des fonctionnalités similaires au cours des dernières années. Elle démontre ainsi une volonté croissante de diversifier les expériences de rencontre au-delà des écrans. 

Une approche en douceur pour se démarquer des autres applis mobiles 

Cette application mobile, orientée vers le « slow dating » professionnel, cherche à se démarquer dans le marché concurrentiel des rencontres en ligne. Un marché évalué à 2,6 milliards de dollars en 2022. Avec plus de 2000 applications en France, la concurrence est féroce.  

Pour réussir, « The League » devra convaincre les célibataires hexagonaux de son approche distinctive, privilégiant des relations durables. Heureusement, son initiative de sessions de speed dating en vidéo et la sélection limitée de profils par jour pourraient attirer ceux cherchant une alternative au consumérisme relationnel. La patience sera essentielle pour conquérir un public déjà saturé d’options de rencontres. 

Découvrez nos autres actualités sur les applications mobiles en nous suivant depuis notre page Facebook.  

Avec ETX Daily Up 

Quitter la version mobile