Site icon Mobifun

Limitons l’usage smartphone des enfants avec ces quelques applications 

Un jeune garçon caché sous sa couverture avec un téléphone, une image illustrant l’usage smartphone des enfants.

Beaucoup de parents n’ont pas une idée claire sur la dépendance de leurs enfants au Web, de jour comme de nuit - Photographie fzant / Getty Images©

En tant que parents, il est tout à fait normal de se demander comment limiter l’usage smartphone des enfants. Il est vrai qu’ils peuvent aisément devenir accros à Internet si on ne plafonne pas leur temps d’écran. Voici donc quelques outils de contrôle et applications mobiles anti-addictions pour mineurs. 

L’État français, déterminé à réguler l’usage smartphone des enfants  

Lors de sa récente allocution, le président de la République française a exprimé sa détermination à réguler l’usage smartphone des enfants, et plus précisément, leur temps d’écran. En ce sens, il attend impatiemment les recommandations d’experts d’ici la fin mars 2024 en vue de l’adoption de mesures contre l’utilisation excessive du numérique chez les plus jeunes. Cette initiative reflète l’engagement du gouvernement à répondre aux défis émergents liés à l’évolution rapide de la technologie et à garantir un environnement favorable à la croissance des jeunes générations. 

Cela dit, jusqu’à cette date, les parents et tuteurs peuvent se servir d’outils de suivi simples et pratiques pour contrôler le temps d’écran de leur progéniture. Accessibles à bon nombre, ces derniers permettent aux adultes de gérer efficacement l’utilisation du numérique par les mineurs.  

Des outils de contrôle sur téléphone pour suivre l’activité en ligne des mineurs 

Que l’enfant se serve d’un téléphone sous Android ou iOS, sachez que ces deux systèmes d’exploitation intègrent une fonction de contrôle parentale native permettant de surveiller son activité numérique au jour le jour. En activant cette option, on reste informé de l’usage smartphone des enfants.  

Il est toutefois à préciser que le but n’est nullement d’envahir leur intimité, mais plutôt de contrôler le temps passé sur chaque application.  

En suivant leur activité avec ces outils de contrôle, les parents peuvent identifier les applications qu’ils utilisent le plus. Ainsi, ils sont à même d’évaluer si cela correspond à une utilisation saine et équilibrée.  

Parents : le choix entre un outil de suivi par défaut ou l’appli Familiy Link sur Android 

Pour réguler l’usage smartphone des enfants, Android met à disposition un outil par défaut nommé « Bien-être numérique et contrôle parental ». Cette appellation varie éventuellement selon les marques et les surcouches du modèle Android.  

En l’occurrence, cet outil permet d’accéder aux statistiques d’utilisation du téléphone et fournit des options limitant le temps d’utilisation de chaque application.  

Pour les parents désirant un contrôle plus poussé, ils ont la possibilité d’installer sur le mobile de l’enfant l’application « Family Link ». Avec celle-ci, ils peuvent superviser et suivre à la trace le compte Google de leur progéniture. Ils pourront même le géolocaliser.  

Des rapports du temps d’écran et des fonctions de restriction sur iPhone 

Pour les parents dont l’enfant utilise un iPhone, il est recommandé d’activer l’option « Activité dans les apps et sur les sites Web ». Pour ce faire, il suffit de se rendre dans la section dédiée au « Temps d’écran », disponible dans les paramètres du téléphone.  

Cette fonctionnalité livre des rapports hebdomadaires détaillés sur l’utilisation de chaque application mobile, ainsi qu’un outil pour définir des limites d’utilisation si nécessaire.  

Mis à part cela, Apple offre en plus la possibilité de restreindre l’accès à certains types de contenus tels que la musique, les clips vidéo, les films, etc. Il permet même de bloquer des achats dans l’App Store et l’iTunes Store.  

Le monitoring de l’utilisation des applications mobiles pour éviter la dépendance 

L’activation de ces diverses fonctionnalités et le recours à ces outils de contrôle cherchent à aider les parents à disposer de statistiques précises sur le temps passé quotidiennement (en heures et en minutes) sur les applications installées sur le téléphone de leurs petits.  

Cela permet d’identifier les applications mobiles les plus utilisées, facilitant ainsi le dialogue familial sur l’utilisation des technologies numériques. En effet, les parents se doivent d’engager une communication ouverte avec leur progéniture quant à l’utilisation de leur téléphone. Ces échanges devraient inclure l’établissement de limites claires et appropriées, adaptées à l’âge et aux besoins individuels de chaque enfant.  

Jeunes accros à Internet : nos conseils pour les protéger des dangers du Web 

Cela fait des années que des parents expriment leurs préoccupations quant aux dangers en ligne auxquels leur progéniture est exposée (désinformation, arnaques, cyberharcèlement, vol de données…). Et cela est d’autant plus valable qu’aujourd’hui, de plus en plus de jeunes sont accros à Internet.  

Pour les protéger, ils doivent alors sensibiliser leurs petits aux risques liés à l’utilisation du Web et prendre des mesures préventives. Cela inclut l’utilisation de mots de passe complexes et de solutions antivirus sur tous les appareils, ainsi que l’adoption de VPN pour protéger la confidentialité en ligne.  

La communication sur les dangers d’Internet est tout aussi essentielle, en abordant les problèmes de données personnelles, de désinformation et d’arnaque en ligne. Selon une enquête de l’antivirus McAfee, des parents souhaitent même que l’on dispense de cours sur la cybersécurité à l’école. 

Contrôle parental : obligatoire sur tous les téléphones à compter de juillet 2024 

À partir de juillet 2024, les fabricants d’appareils connectés seront tenus d’installer par défaut un outil de contrôle parental sur leurs produits, conformément à un décret publié récemment. Ce dispositif devra être facilement accessible et configurable dès la première utilisation, sans collecte ni utilisation des données personnelles des mineurs à des fins commerciales.  

L’objectif est de protéger les plus jeunes contre un recours excessif aux applications ou intrinsèquement une dépendance. On cherche aussi à les protéger des contenus violents ou pornographiques.  

Pour les téléphones, un système de contrôle parental développé par l’industrie des télécoms est en cours de développement. Celui-ci offrirait une protection plus étendue, alignée sur les paliers d’âge.  

Découvrez nos autres actualités sur les applications mobiles et fonctions de téléphones en nous suivant depuis notre page X (ex-Twitter)

Avec ETX Daily Up 

Quitter la version mobile