Les Français demandent aux opérateurs téléphoniques des prix compétitifs et des offres claires

Les Français se révèlent assez fidèles à leur opérateur téléphonique.
Les Français se révèlent assez fidèles à leur opérateur téléphonique. © PeopleImages / IStock.com

Les Français ont majoritairement une bonne opinion de leur opérateur téléphonique, à qui ils sont généralement fidèles, selon une étude dévoilée par la régie publicitaire Imediacenter.

Le prix demeure sans surprise le principal élément de comparaison et de choix entre opérateurs téléphoniques, même si de nouveaux facteurs émergent. Trois Français sur quatre déclarent ainsi que le prix est la première information recherchée lors du choix d’un nouvel abonnement téléphonique. Pour le reste, les consommateurs sont très attachés à la clarté de l’offre (56%), l’engagement et la durée de l’abonnement (28%) ainsi que la qualité du service client (27%).

Les Français sont assez attachés à leur opérateur et leur vouent même majoritairement (62%) une fidélité sans failles. D’une manière générale, les opérateurs de téléphonie jouissent d’une bonne image auprès des consommateurs. Neuf clients sur dix estiment par exemple qu’ils participent à l’innovation et aux mutations technologiques, les deux tiers (68%) sont persuadés qu’ils sont attentifs à leur confort et à leur bien-être tandis que plus de la moitié (55%) considèrent les opérateurs téléphoniques comme soucieux des enjeux liés aux évolutions climatiques et à la cause environnementale.

Avant de souscrire à un abonnement téléphonique, les Français demandent avant tout conseil à leurs proches (55%). Ils se fient également à la publicité (50%), consultent les avis sur les réseaux sociaux (46%) ou utilisent un comparateur en ligne pour trouver la meilleure offre adaptée à leur consommation (45%).

L’étude « Les Français et la téléphonie, sur la même longueur d’onde ? » a été réalisée par Imediacenter. Elle s’appuie sur le travail de veille et d’analyse de la régie et de ses partenaires, mais aussi sur une enquête réalisée en ligne en mai 2020 auprès du panel Coclicco (CEETRUS) de 405 individus.

Avec l’AFP/Relaxnews

A Propos de l'Auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *